FAQ

Qu’est-ce que Advantix® ?
Advantix® est un traitement externe contre les tiques, les puces, les moustiques et les phlébotomes conçu pour les chiens et les chiots de 7 semaines et plus. Advantix® contient de l'imidaclopride et de la perméthrine et est disponible en 4 dosages :
  • pour les chiens jusqu'à 4kg
  • pour les chiens entre 4 et 10 kg
  • pour les chiens entre 10 et 25kg
  • pour les chiens de plus de 25kg.
Chaque boite contient 4 ou 6 pipettes pré-dosées.
Contre quels parasites Advantix® protège-t-il ?
Advantix® protège les chiens contre 5 parasites se nourrissant de sang et les poux broyeurs:
  • Tiques : Advantix® dispose d’un un effet répulsif et létal contre les tiques.
  • Puces : Advantix® stoppe rapidement le repas de sang des puces qui meurent par la suite. L’imidaclopride, principe actif d'Advantix® est efficace contre les larves de puces présentes dans l'environnement immédiat du chien.
  • Moustiques et Phlébotomes : Advantix® a un effet répulsif qui repousse les insectes avant qu'ils ne piquent.
  • Mouches d'étable : Advantix® a un effet répulsif contre Stomoxys calcitrans d'une durée de 4 semaines.
  • Poux broyeurs
Pourquoi une "triple protection" ?
Advantix® est un antiparasitaire externe qui associe une action létale (contre les tiques, les puces, les moustiques et les phlébotomes) à une action répulsive (contre les tiques, les moustiques et les phlébotomes) qui limite le risque de piqûre, donc le risque de transmission de maladies. Advantix® limite très fortement le risque de piqûre mais si les conditions sont défavorables comme lors de fortes infestations, les piqûres peuvent malgré tout se produire. Les maladies transmises aux chiens par les piqûres d'insectes et d'acariens sont nombreuses et fréquentes. Elles peuvent parfois, malheureusement, s'avérer mortelles. Il s'agit notammesen nint de la piroplasmose (appelée également babésiose), de la leishmaniose, de la maladie de Lyme, de l'ehrlichiose, de la dirofilariose ... Grâce au large spectre d'Advantix®, votre chien est protégé efficacement contre : - les tiques - les puces - les moustiques et les phlébotomes - les poux et les mouches d’étable
Avec quelle rapidité Advantix® agit-il sur les tiques, les puces, les moustiques et les phlébotomes ?
Les puces présentes sur le chien sont tuées dans les vingt-quatre heures qui suivent le traitement. Un seul traitement prévient les réinfestations par les puces pendant 4 semaines.Le produit possède une efficacité acaricide et répulsive sur les tiques, persistant pendant 3 à 4 semaines. Les tiques déjà présentes sur le chien au moment du traitement peuvent ne pas être tuées pendant les 2 jours suivant l'administration du traitement et peuvent rester fixées et visibles.Un seul traitement assure une activité répulsive contre les phlébotomes pendant deux semaines à trois semaines, contre les moustiques pendant deux semaines à quatre semaines et contre les mouches d'étable pendant quatre semaines. En savoir plus sur Advantix®
Advantix® a-t-il un effet répulsif sur les tiques ?
Oui, les tiques évitent le contact avec la perméthrine. Les différentes études menées avec Advantix® ont montré un effet répulsif contre les tiques de 98.5%.Cet effet répulsif est combiné avec un effet létal contre les tiques qui entrent au contact d'un chien traité avec Advantix®.
Advantix® a-t-il démontré une excellente activité sur les puces?
Oui, Advantix® est très actif contre les puces. Son efficacité est de 99 à 100% pendant les 4 semaines qui suivent le traitement.Ses propriétés larvicides sur les larves de puces présentes dans l'environnement immédiat de l'animal traité ont également été démontrées. En savoir plus sur Advantix®
Pourquoi un effet « anti-gorgement » est-il important pour lutter contre les puces?
Les puces femelles peuvent pondre des quantités très importantes d’œufs. Elles sont également capables d'absorber une quantité de sang, de l'animal parasité, équivalente à 15 fois leur propre poids. Pendant leur repas sanguin, les puces injectent un peu de salive au chien. Cette salive peut déclencher chez l'animal une réaction allergique importante et la transmission de maladies qui peuvent être graves voire mortelles. L'action « anti-gorgement » d'Advantix® permet donc de limiter le repas sanguin de la puce. De plus, sa rapidité d'action d'Advantix® permet de réduire le risque de piqûre par les puces, de stopper leur repas sanguin et ainsi d'éliminer efficacement l'infestation parasitaire. Par conséquent, grâce à cette action « anti-gorgement », Advantix® prévient la Dermatite par Allergie aux Piqûres de Puces (DAPP) et réduit le risque de transmission de maladies vectorielles par les puces (bartonellose).
Pourquoi Advantix® permet-il de réduire les symptômes de la DAPP?
L’imidaclopride contenue dans Advantix® est stockée à la surface de la peau du chien, dans ce qu'on appelle la couche lipidique. L’imidadopride tue les puces par contact. Cette action est très rapide : les études ont montré que les puces sont «empoisonnées» en 35 minutes et meurent en moins d'une heure. Par cette action très rapide contre les puces la santé du chien s’améliore rapidement.En savoir plus sur Advantix®
Comment l’imidaclopride, principe actif d'Advantix® agit sur les formes larvaires des puces ?
Plusieurs études ont démontré que l’imidaclopride contenue dans Advantix® se diffuse à la surface de la peau de l'animal traité. Or, l'animal dissémine naturellement dans son environnement des squames et des débris cutanés (c'est-à-dire des pellicules) qui contiennent de l'imidaclopride. Ces débris constituent la majeure partie de l'alimentation des larves de puces dans l'environnement. En consommant ces pellicules, les larves vont ainsi être éliminées. Le chien sera mieux protégé, car cette action sur les larves présentes dans l'environnement immédiat de l'animal traité limite le risque de ré-infestation.
Que signifie « Maladies Vectorielles Canines »?
Les Maladies Vectorielles Canines sont des maladies dont la transmission d’un individu à un autre se fait par l'intermédiaire d'un animal vecteur. Les maladies vectorielles canines sont transmises par des arthropodes (tiques, puces, moustiques, phlébotomes) qui se nourrissent du sang de l'animal piqué. Par exemple : la piroplasmose (transmise par les tiques), la leishmaniose (transmise par les phlébotomes), l'ehrlichiose (transmise par les tiques), la bartonellose (transmise par les puces), la dirofilariose (moustiques)...
Advantix® peut-il aider à limiter la transmission de maladies ?
Les parasites externes (les tiques, les puces, les moustiques et les phlébotomes) transmettent des maladies au moment où elles se nourrissent du sang du chien. Plus ils se nourrissent longtemps, plus le risque de transmission de maladies au chien s’accroit. Repousser et tuer les parasites externes avant qu'ils ne piquent réduit de manière significative le risque de transmission de maladies. Cependant, la fixation d'une tique ou la piqûre d'un moustique ou d'un phlébotome reste possible si les conditions sont défavorables. Par conséquent la transmission de maladies infectieuses par ces parasites ne peut être totalement exclue.
Advantix® reste-il efficace quand le chien s'est baigné ou qu'il a été lavé ?

Advantix® reste efficace même quand le poil du chien est mouillé. Cependant, il est préférable d'éviter que le pelage reste mouillé trop longtemps. Dans le cas où le chien est fréquemment en contact avec de l'eau, la rémanence du produit peut diminuer. Il peut être nécessaire dans ce cas d'augmenter la fréquence d'application du produit. Il ne faut cependant pas dépasser plus d'une application par semaine.

Advantix® est-il bien toléré chez les chiens et les chiots ?
Aucun effet secondaire n'a été observé lors de l'administration d’Advantix® à 5 fois la posologie normale sur des chiens adultes et des chiots de plus de 7 semaines. Advantix® peut être administré dès 7 semaines d'âge et sur des chiots de plus de 1,5kg.Effets secondaires possibles : cf notice.
Pourquoi Advantix® ne doit pas être utilisé chez les chats ?
Advantix® est formellement contre-indiqué chez les chats. En effet les chats ne peuvent pas métaboliser correctement ce médicament, qui peut donc s'avérer toxique, voire dans certains cas mortel pour cette espèce. Il convient donc de ne pas utiliser Advantix® chez les chats. Pour éviter que les chats ne soient exposés accidentellement au produit tenir les chiens traités à l'écart des chats jusqu'à ce que le poil soit complètement sec. Il est important que les chats ne puissent lécher le poil du chien récemment traité. Si cela se produit contactez immédiatement votre vétérinaire.Le laboratoire Bayer a conçu un antipuces en pipettes pour chat : Advantage®.
Peut-on utiliser Advantix® chez des chiens qui vivent avec des chats ?

Oui, Advantix® peut être administré sur des chiens qui vivent avec des chats, sans qu'aucun effet secondaire ne soit observé, comme le justifie l'étude menée par Knoppe (2002). Pour la tranquillité des propriétaires, et en cas de contact rapproché entre chiens et chats (lieu de couchage identique par exemple), il est conseillé d'appliquer Advantix® le soir et de séparer les animaux pendant la nuit.

Les tiques ne s’attrapent-elles qu'en forêt ?
Non, votre animal de compagnie peut attraper des tiques partout en France : elles peuvent être présentes à la campagne, en forêt mais aussi en ville (pars, terrains vagues, voire dans les habitations)
Mon chat ou mon chien attrape des puces : est grave ?
La puce se nourrit de sang, en piquant le chat ou le chien sur lequel elle se trouve. Les dommages pour la santé de l'animal peuvent être liés à la piqûre (de simples démangeaisons à une véritable inflammation en cas de terrain allergique de l’animal), à la perte de sang (risque d'anémie en cas d'infestation massive), ou à la transmissions de parasites (vers digestifs).
Les moustiques peuvent-ils transmettre des maladies aux chiens et aux chats ?
Oui, en piquant un chat ou un chien, le moustique peut transmettre des vers parasites. L'animal peut alors souffrir de différents symptômes (démangeaisons, perte de poils, troubles nerveux...), voire d'une insuffisance cardiaque.
Les phlébotomes sont-ils dangereux ?
Oui, ces insectes peuvent transmettre une grave maladie : la leishmaniose. Elle se manifeste par un amaigrissement, des pertes de poils, des saignements... (Voir plus d’informations sur la leishmaniose)
En protégeant mon chien ou chat contre les parasites, je protège aussi ma famille ?
Oui, car les puces, les tiques, les moustiques peuvent transmettre des maladies à votre chien et à votre chat ... mais également aux membres de votre famille, notamment aux enfants, aux femmes enceintes et aux personnes âgées ou fragiles. En protégeant votre animal de compagnie, vous protégez également toute votre famille.
Y a-t-il un régime « antiparasites » à suivre ?
Oui, il faut apporter à votre chien ou à votre chat une alimentation équilibrée pour réduire le risque d'infestation. Un chien ou chat affaibli et malnutri est plus à risque d'être la proie des tiques, puces et autres phlébotomes...
Je mets mon chien dans un chenil lorsque je pars en vacances : risque-t-il d'être contaminé ?
Oui c'est possible. Les chiens en chenil, en refuge, ceux qui séjournent longtemps à l'extérieur, les chiens errants et les chiens de chasse, ainsi que ceux vivant en compagnie d'autres chiens ou de chats ont un plus grand risque d’être parasités. De plus, la participation à des expositions et à des concours, les séjours en pension ou la fréquentation d’un centre de formation canine augmentent le risque d'être contaminé.
Un chien ou un chat en bonne santé est-il plus résistant face aux parasites ?
Oui, toute maladie qui affaiblit le chien ou le chat peut le rendre plus sensible à une infestation parasitaire.
Peut-on arracher les tiques sur un chien ou un chat ?
Oui, mais il faut retirer l'ensemble du corps de la tique en la maintenant vivante et ne pas appliquer de produits comme de l'huile, de l'alcool, de la colle ou de l'éther. Retirer de force une tique, c'est risquer de laisser la tête du parasite dans la peau de votre chien ou de votre chat, ce qui peut provoquer un abcès ! Demandez conseil à votre vétérinaire.
Qu’est-ce que Seresto® ?
Seresto® est un traitement sous forme de collier qui protège les chiens et les chats contre les tiques et les puces pendant une durée de 7 à 8 mois, en une seule application.
En quoi Seresto® est-il différent des autres colliers antiparasitaires ?
Seresto® intègre une technologie de dernière génération qui lui permet de diffuser des concentrations contrôlées de principes actifs qui se répandent sur toute la peau et le pelage de l’animal traité afin de le protéger sur une longue période.
Quels sont les principes actifs et comment agissent-ils ?
Seresto® contient deux principes actifs : l’imidaclopride et la fluméthrine. L’imidaclopride tue les puces adulte, les larves et les poux. La fluméthrine, repousse et tue les tiques adultes et les larves. Ensemble, ils permettent une efficacité renforcée pour lutter contre les parasites.
J’ai surpris mon chien ou mon chat en train de mâcher son collier, dois-je m’inquiéter ?
Seresto® a subi des tests d’innocuité approfondis, y compris avec des animaux qui mâchent leur collier ou l’avalent. Étant donné que la grande majorité des principes actifs est présente dans la matrice du collier et non à sa surface, seul de légers symptômes digestifs (par exemple selles liquides) peuvent apparaitre mais disparaissent dans les 24h. Veuillez consulter votre vétérinaire en cas de troubles persistants. Pour éviter que votre chien ne mâche à nouveau son collier, resserrez-le un peu, ou coupez le plus court.
Seresto® est-il sans danger pour les chiots ?
Seresto® est bien toléré chez les chiots âgés de plus de 7 semaines.
Combien de temps dois-je attendre après avoir appliqué une pipette avant de pouvoir utiliser Seresto® ?
Il n’est pas utile d’attendre entre les applications. Seresto® peut être appliqué aussitôt après l’application d’un spot-on.
Faut-il attendre un certain temps entre le retrait d’un ancien collier et la pose d’un nouveau ?
Non, grâce à sa technologie à diffusion contrôlée d’une faible concentration de principes actifs, le nouveau collier Seresto® peut être appliqué immédiatement.
Seresto® ne sent rien. Cela signifie-t-il qu’il n’y a pas assez de principes actifs à la surface pour qu’il soit efficace ?
Non, Seresto® utilise des substances différentes des colliers classiques – avec une technologie dernière génération et un autre mode de diffusion de ses principes actifs. Il protège donc les chiens et les chats, sans dégager de mauvaises odeurs.
Avec les colliers classiques, les fabricants recommandent «d’étirer» le collier pour l’activer. Dois-je faire pareil avec Seresto® ?
Il n’est pas nécessaire d’étirer (« claquer ») Seresto® pour activer le collier. Il vous suffit de suivre les instructions d’application pour que Seresto® apporte à l’animal une protection contre les puces et une action répulsive contre les tiques dans les 48 heures.
Il est souvent recommandé de frotter le collier contre le dos et le ventre de l'animal, Dois-je faire pareil avec Seresto® ?
Seresto® est efficace très rapidement, c’est pourquoi cette étape est inutile avec ce collier. Après application, Seresto® apporte au chien et au chat une protection immédiate contre les puces et une action répulsive contre les tiques dans les 48 heures.
Pourquoi y a-t-il une poudre blanche sur la surface de Seresto® quand on le retire du sachet ?
L’acide stéarique est l’un des composants du collier. Il peut former une couche blanche à la surface du collier. C’est un lubrifiant qui permet la libération rapide du collier de son moule après le processus de fabrication. L’acide stéarique est sans danger et est également autorisé pour un usage alimentaire, il est utilisé d’ailleurs comme durcisseur dans les confiseries. En conséquence, la poudre blanche ne doit pas vous inquiéter et il suffit de l’essuyer si vous le souhaitez.
Puis-je attacher des objets (comme une laisse ou une médaille d’identification) sur le collier Seresto® ?
Il est déconseillé d’accrocher au collier Seresto un objet ou une médaille d’identification, notamment si la médaille couvre toute la surface du collier. Il est important de ne pas appliquer d’objet sur la partie du collier qui se chevauche afin de ne pas bloquer le mécanisme de sécurité. N’attachez en aucun cas de laisse au collier, car la force exercée en tirant le chien pourrait ouvrir le mécanisme de sécurité du collier.
À quelle fréquence dois-je vérifier l’ajustement du collier Seresto® sur un chiot ou un chaton qui grandit ?
Les chiots et les chatons grandissant à des vitesses différentes, nous vous conseillons de vérifier souvent le collier et de le rajuster au besoin (le passage de deux doigts entre le collier et le pelage est indispensable).
Puis-je retirer le collier après quelques mois et l’appliquer à nouveau l’année suivante ? Agira-t-il encore ?
Cela est fortement déconseillé car aucun test n’a été réalisé à ce sujet, et cela pourrait avoir un impact sur le niveau de protection apporté à l’animal. Pour assurer la meilleure protection de votre chien et de votre chat, Seresto® doit être utilisé en continu. Cependant, si Seresto® doit être retiré de manière temporaire (pour un shampooing par exemple), vous pouvez parfaitement le replacer autour du cou du chien ou du chat. Il faudra attendre quelques heures pour que la protection soit à nouveau efficace et que les molécules se diffusent correctement.
Dois-je ôter le collier si je lave mon chien ou s’il va nager ?
Non, le collier Seresto® résiste à l’eau. Les substances actives étant stockées dans le collier et diffusées sur la peau de l’animal, la baignade n’altérera pas l’efficacité du collier. Toutefois, il convient d'éviter une exposition prolongée et intense à l'eau ou un shampouinage intensif car la durée d'activité du produit pourrait s'en trouver réduite. Des études démontrent qu'une immersion dans de l'eau ou un shampooing mensuel ne raccourcissent pas de manière significative la durée d'efficacité de 8 mois contre les tiques après relargage des substances actives sur le pelage, tandis que l'efficacité contre les puces diminue progressivement à partir du 5ème mois.
Comment jeter Seresto® après son utilisation ?
Ce produit ne doit pas être jeté dans des cours d'eau car il peut être toxique pour les poissons et les autres organismes aquatiques. Demandez conseil à votre vétérinaire.
Pourquoi dois-je vermifuger mon animal régulièrement, même s’il ne présente aucun signe de contamination ?
L’infestation d'un chat ou d'un chien est souvent « silencieuse » : les vers parasitent votre animal, mais aucun indice de cette contamination n'est visible. Souvent, ce n'est que lorsque l'animal est déjà fortement contaminé par des vers qu'il peut montrer des signes d'infestation (affaiblissement, vomissements, manque de vitalité…). Il est important de vermifuger votre animal, même si vous pensez qu'il n'héberge pas de vers. De plus, s'il est porteur de vers, les larves peuvent contaminer les différents membres de votre famille. Demandez conseil à votre vétérinaire.
Mon animal tousse souvent sans raison apparente. Qu'est-ce que cela signifie ?
La toux est un symptôme qui peut être relié à de nombreuses maladies : bronchite, laryngite, problème cardiaque… ou contamination par des vers ! En effet, les larves peuvent migrer dans les poumons et créer des dégâts importants. Consultez votre vétérinaire et demandez-lui conseil. Il pourra faire un diagnostic précis et prescrire un traitement approprié à votre animal.
Combien de fois par an dois-je vermifuger mon animal de compagnie ?
Un chat ou chien peut se recontaminer régulièrement, même s'il n'a pas accès à l’extérieur, il est donc important de lui donner régulièrement un vermifuge. L’ESCCAP recommande de vermifuger 4 fois par an son animal. Les jeunes animaux et les femelles en gestation ou allaitantes courent un plus grand risque et doivent donc être traités plus souvent. Consultez le calendrier de vermifugation pour un traitement optimal !
Dois-je vermifuger mon animal régulièrement, même s'il vit uniquement à l'intérieur ?
Si votre chat vit à l'intérieur il ne court pas un grand risque. Il se peut cependant que vous rapportiez des œufs de vers dans votre maison (par vos chaussures par exemple). Pour protéger la santé de votre animal, vermifugez le plusieurs fois par an.Demandez conseil à votre vétérinaire.
Quelles mesures dois-je prendre pour mon animal s'il voyage à l'étranger ?
Demandez à votre vétérinaire si le pays où vous allez présente un risque de contamination ou si une vermifugation est exigée avant l'entrée sur leur territoire. Par exemple, lors d'un voyage en Angleterre, une vermifugation de votre animal est obligatoire. Reportez-vous à la rubrique « Voyages à l'étranger ». Demandez conseil à votre vétérinaire.
Les vermifuges ont-ils des effets secondaires ?
Aujourd'hui, les vermifuges disponibles sont extrêmement sûrs. Il se peut cependant qu'un chiot ou un chaton soit malade suite à un traitement. Ce risque existe surtout en cas de forte contamination : votre animal peut alors vomir.Découvrez les différents types de vermifuges du chat en cliquant ici, et du chien, cliquez ici.Et pour découvrir les solutions du laboratoire Bayer, Drontal® Duo pour les chats et Drontal® P Bone pour les chiens, cliquez-ici.
Notre animal a des vers. Nos enfants pourraient-ils être contaminés ?
Oui, certains vers digestifs qui contaminent les chiens ou les chats peuvent être transmis à l'homme, notamment aux enfants et aux personnes fragiles (personnes âgées ou immunodéprimées). En effet, ils peuvent ingérer sans le savoir des larves de vers, souvent invisibles à l'œil nu, en jouant avec l'animal ou au contact d'endroits souillés par des matières fécales d'animaux infestés (dans les bacs à sable, les jardins publics et même votre jardin…).Une vermifugation régulière de votre chien ou de votre chat, à un rythme adapté à son mode de vie, est un gage de protection pour votre santé et celle de votre entourage, notamment vos enfants.
Les vers digestifs des animaux de compagnie sont-ils vraiment dangereux pour l'homme ?
Oui, un certain nombre de vers digestifs des chats et des chiens sont transmissibles à l'homme sous forme de larves, souvent invisibles à l'œil nu. La plupart de ces larves ne seront pas capables de se transformer en vers adultes, mais leur migration dans l'organisme humain peut créer de graves dommages dans différents organes comme le foie, le cœur ou la rétine.
Les vers peuvent-ils être expulsés par vomissement ?
Oui, en cas de forte contamination, votre animal peut régurgiter les vers adultes. Ces vers ont un aspect de « spaghettis ». Si vous en voyez, consultez au plus vite votre vétérinaire et demandez-lui conseil.
Numéro d'autorisation : N°ANMV/S/2016-000690 - Pub2015-269 Date de mise à jour : 10/10/2017